Home Mobilité internationale Quelques définitions clé pour comprendre la mobilité internationale
Glossaire mobilité internationale

Quelques définitions clé pour comprendre la mobilité internationale

- Publié le 10 Mar 2018 par G.Houeix

Derrière les mots, pas toujours facile d’associer la bonne définition, de déterminer le périmètre exact ou d’avoir en tête les spécificités que des termes, utilisés quotidiennement, recouvrent réellement …

Voici une sélection de 4 notions clé à avoir à l’esprit pour évoquer le départ en mobilité quand le grand moment pour l’expatriation est arrivé…

De l’expat à l’immigration … tout savoir sur le départ en mobilité

La gestion de l’immigration, un passage souvent obligé et complexe

La gestion de l’immigration consiste à mettre en conformité le futur expatrié et sa famille vis à vis des réglementations en vigueur dans le pays d’accueil.

Partir loin avec son conjoint implique quelques sacrifices et beaucoup d’anticipation pour gérer de nombreuses formalités dont la gestion de l’immigration. C’est une des premières étapes indispensables pour que le salarié puisse résider et travailler dans son nouveau pays de résidence grâce à l’obtention de différents papiers officiels.

glossaire mobilité

Les procédures d’immigration peuvent considérablement varier d’un pays à l’autre et s’avérer longues et complexes. C’est pourquoi elles nécessitent une préparation minutieuse et une connaissance précise des différentes administrations concernées.

 

Pour une simple demande de visa, chaque pays a ses propres exigences dont les délais peuvent parfois virer au cauchemar si la procédure n’est pas bien respectée dès le départ.

La gestion de l’immigration consiste à apporter un service d’assistance aux salariés en mobilité dans le cadre de l’obtention du visa, de la carte de séjour ou du titre de séjour, de leur renouvellement, du permis de travail et autres formalités transverses.

Les spécialistes de l’immigration conseillent les salariés en mobilité en définissant la procédure d’immigration la mieux adaptée à la nature et à la durée de l’expatriation.

Le move management bien plus que du déménagement !

Le move management est une activité qui consiste à prendre en charge la gestion globale des déménagements partout dans le monde, depuis la recherche et le sourcing des prestataires déménageurs, en passant par le contrôle et le suivi logistique des biens déménagés, sans oublier la prise en charge de la gestion des assurances ainsi que le paiement de tous les prestataires.

D’origine anglo-saxonne, le move management peut concerner le transfert d’entreprises ou le déménagement des biens personnels. Dans ce cas, il s’agit de prestations de déménagement BtoB pour les salariés d’une entreprise dans le cadre de leur projet d’expatriation. On parle alors de salariés en mobilité.

Quelle différence avec une prestation de déménagement classique ?
Le move management n’est pas du déménagement mais la gestion des différents prestataires de déménagement. Il s’agit de les sélectionner et de les mettre en compétition afin de proposer des services sur-mesure aux salariés en mobilité puis d’exercer un contrôle sur les opérations afin de garantir l’alignement avec la politique de mobilité de la société cliente.

Quelle proposition de valeur ?
Le move management c’est d’abord la possibilité d’avoir un seul interlocuteur pour la gestion de tous les dossiers de mobilité qui soit capable d’intervenir sur un périmètre international pour le transport des biens, le garde meuble et la gestion des assurances.

Le move management permet d’exercer un contrôle continu sur les coûts et la qualité sur toute la chaîne du déménagement international. C’est un moyen de décharger les responsables de la mobilité en entreprise de tâches qui requièrent des connaissances métiers spécifiques : logistique, assurance, transport…. Souvent très chronophages !

Pour en savoir plus, consulter notre offre move management.

Expatrié, détaché, salarié en mobilité… chaque cas est différent

Le salarié est considéré comme un « salarié en mobilité » lorsque l’entreprise souhaite le mobiliser à l’étranger.  Il va être muté dans un autre pays ou un autre lieu que son lieu de travail habituel pour remplir une mission ponctuelle, ouvrir une filiale ou pallier un besoin de compétences dans une des implantations de l’entreprise.

Attention toutefois, « salarié en mobilité » n’est pas un terme juridique. Pour le qualifier légalement, il convient de parler de salarié détaché ou d’expatrié. La différence principale résulte du régime de protection sociale  auquel il sera rattaché. Le salarié détaché reste affilié à la sécurité sociale de son pays d’origine et ne sort pas des effectifs. Ce statut doit rester temporaire.

Le consulat général de France au Canada le définit de la manière suivante : « Un salarié détaché ICT (Intra Corporate Transfert) est un salarié en mobilité intra-groupe détaché qui vient pour une mission en France sur un emploi de cadre supérieur ou pour apporter une expertise au sein du groupe, sans signer de contrat de travail, pour une durée maximale de 3 ans ».

L’expatrié quant à lui, est soumis au régime de protection sociale du pays d’accueil. Il dépend alors de la législation en vigueur à destination, d’où l’importance de la maîtrise des procédures d’immigration. Au final, le salarié en mobilité révèle une situation en phase de changement. C’est le terme utilisé pour qualifier un statut temporaire propre à la période de transition avant le départ en expatriation ou en détachement.

Aujourd’hui, la mobilité a beaucoup évolué et, sous l’impulsion des différentes mutations de l’économie et de l’internationalisation des entreprises, les types de mobilité proposés se sont largement diversifiés.

glossaire de la mobilité

Le salarié en mobilité ne se verra plus forcément proposé des modalités d’expatriation dites classiques sur une durée de 2 ou 3 ans avec des conditions spécifiques. A présent, les périodes de mobilité internationale se raccourcissent et peuvent aller de seulement 2 mois jusqu’à 6 au plus.

 

Ces évolutions modifient les conditions et ont un impact le déménagement, le logement, la fiscalité etc… Nos experts move management peuvent vous aider, en savoir plus.

La visite technique, est-ce toujours obligatoire ?

La visite technique est la première étape pour évaluer les conditions de réalisation du futur déménagement :

  • Quel type d’environnement (situation géographique, conditions d’accès, ascenseur, escalier …)
  • Quels poids et volumes à déménager,
  • Les différents types d’emballage à prévoir (cartons, malles…)
  • Les besoins particuliers (grosse pièce, meuble fragile, œuvre d’art etc..)

Elle est essentielle et c’est elle qui va déclencher le processus de déménagement. Traditionnellement, suite à cette visite les déménageurs établissent un cahier des charges et un devis.

Cette étape est certes nécessaire mais très chronophage à organiser. Le salarié doit planifier les rendez-vous en amont et répéter l’opération avec plusieurs déménageurs. Il doit alors se rendre disponible à son domicile en journée et enchaîner plusieurs visites techniques. Les aléas des uns et des autres amènent parfois à repousser cette étape et peuvent engendrer beaucoup de retard sur le déroulé du déménagement…

Face à des plannings professionnels très chargés, des solutions existent. Elles peuvent être aujourd’hui virtuelles afin de rendre la visite technique beaucoup plus fluide et moins contraignante pour le salarié. Retrouvez un exemple avec notre application Quick Move.

Partager cet article :
Inscrivez-vous à notre newsletter
et recevez directement nos dernières actualités dans votre boite mail